Web Statistics Web Statistics --> Web Analytics Français | Milano e l'Expo 2015

Milano e l'Expo 2015



Expo 2015: sélection milanaise du in et du off (lesEchos.fr)

Bien entendu, il y a l'Exposition universelle, ses pavillons et ses visiteurs attendus. Mais l'événement est aussi l'occasion pour Milan d'ouvrir de nouveaux lieux culturels et de célébrer la création partout en ville.

Le clin d'œil français à Baltard

Entre le Saint-Siège et l'Arbre de Vie. Inspiré des halles de marché du type Baltard, le Pavillon français, conçu par l'agence X-TU (Anouk Legendre et Nicolas Desmazière), jouxte ceux de l'Italie et du Vatican. Développement durable oblige : la France a opté pour une construction légère au budget modeste (20 millions d'euros). Fini le temps des « folies » de Shanghai (avec son budget de 35,5 millions d'euros, revu à la baisse par rapport aux 50 millions initiaux). Avec sa forme de tortue et sa structure en bois lamellaire, entièrement démontable, le Pavillon français (installé sur un espace de 3.590 mètres carrés) sera l'un des plus écolos de l'Expo 2015 avec celui du Japon. 
L'exposition du Pavillon français est articulée sur quatre piliers visant à présenter « sa » réponse aux problématiques de la sécurité alimentaire : autosuffisance, produire plus et mieux, transferts de technologies et qualité (traditions culinaires, produits du terroir…) La structure en bois, produite par la société française Simonin, sera entièrement démontée au terme de l'Exposition universelle, en vue d'une réutilisation ultérieure. Parallèlement, la région Nord-Pas-de-Calais et la métropole de Lille présenteront, du 1er mai au 14 juillet, un Pavillon ludique sur l'agroalimentaire et la gastronomie, au Palazzo Delle Stelline, au centre de Milan. 

HangarBicocca : l'espace contemporain de Pirelli

Au cœur du campus universitaire de Sesto San Giovanni, dans une zone périphérique en plein renouveau, c'est un des lieux les plus new-yorkais de Milan. Inaugurée sur le site d'un ancien complexe industriel, en 2004, avec la construction des sept « tours célestes » de l'artiste allemand Anselm Kiefer, la Fondation HangarBicocca, soutenue par Pirelli, est devenue l'un des lieux d'art contemporain les plus emblématiques de la capitale lombarde. A l'occasion de l'Expo, elle présente une quinzaine d'œuvres colossales (composées de plus d'une centaine de figures sculptées) de l'Espagnol Juan Muñoz, réalisées en 2001 pour la Tate Modern, peu avant la disparition de l'artiste. 
Fasciné par la statuaire romaine et l'architecture baroque du XVIIesiècle, Juan Muñoz est le spécialiste de sculptures énigmatiques peuplées de figures humaines inquiétantes. L'installation, baptisée « Double Bind & Around », se déploie sur l'espace d'exposition de 5.300 mètres carrés du HangarBicocca jusqu'au 23 août. L'ancien directeur de la Tate Modern de Londres, Vicente Todoli, s'est vu confier par Pirelli la programmation artistique de l'espace en 2013. Un contexte d'ensemble plus « sexy » que le site de l'Expo à Rho-Pero. 

Le canyon de sable de Foster pour les Emirats arabes unis

Milan servira de banc d'essai à Dubaï. Avec ses 4.386 mètres carrés, le Pavillon des Emirats arabes unis sera l'un des plus spectaculaires de l'Expo 2015, avec le « Land of Hope » de la Chine et celui du Qatar, entre McDonald et le Maroc. D'abord, parce que Dubaï est destiné à héberger la prochaine Exposition universelle de 2020. Mais aussi pour sa signature prestigieuse : celle de Sir Norman Foster, l'architecte-star britannique, auteur du Millenium Bridge de Londres et de la Hearst Tower de New York. « Notre population est passée de 225.000 à 9 millions d'habitants depuis la naissance des Emirats arabes unis en 1971 : nous voulons montrer comment nous faisons face à cette situation », explique Salem Al Ameri, le Commissaire général pour les Emirats. Doté de murs de sable, hauts de 12 mètres, en forme de serpent, le Pavillon présente un écran vidéo de 65 mètres de long (« falaj numérique »), outre un auditorium rotatif et une oasis. Au terme de l'Expo, le Pavillon sera reconstruit à Abu Dhabi pour y devenir une des principales attractions. 

La Fondation Prada, reine de l'Expo in Città

Pour la tribu des modeux et le monde de l'art contemporain, le vrai clou de l'Expo 2015 sera l'ouverture du nouveau siège de la Fondation Prada, le 9 mai, à Milan. Signée par le studio OMA de l'architecte néerlandais Rem Koolhaas, la nouvelle citadelle de l'art voulue par Miuccia Prada sera installée sur un espace de 19.000 mètres carrés, situés sur largo Isarco, au sud de la ville. Le complexe comprend la transformation d'une ancienne distillerie, datant de 1910, et la construction de trois nouveaux bâtiments. La Fondation comprend 11.000 mètres carrés de galeries d'exposition, y compris un espace dédié à la « didactique pour enfants », conçu avec les étudiants de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Versailles et un bar-café signé par le cinéaste Wes Anderson. 
Outre une sélection d'œuvres contemporaines de la collection Prada, la Fondation ouvrira ses portes avec une exposition de sculpture classique (« Serial Classic ») conçue par l'historien d'art Salvatore Settis. Futur directeur artistique de la Fondation Prada, le critique d'art Germano Celant est aussi commissaire de l'exposition « Arts & Foods » sur les rituels de l'alimentation depuis 1850, organisée à la Triennale de Milan. Les journées de préouverture de la Fondation auront lieu du 2 au 8 mai, en correspondance avec les dates de la Biennale d'art de Venise. Prada conservera aussi sa fondation d'art contemporain, installée dans le palais Ca' Corner à Venise. 

Armani Silos : le musée de Giorgio

Les stylistes milanais ont flairé l'opportunité. Comme Prada, Giorgio Armani, nommé « ambassadeur spécial » de la mode pour l'Expo, va saisir l'occasion historique de l'Expo 2015 – la dernière Exposition universelle de Milan remonte à 1906 – pour ouvrir son nouveau musée, via Bergognone (zone Tortona), installé dans d'anciens immeubles industriels de Nestlé, adjacents à l'Armani Teatro, déjà utilisé pour ses défilés depuis le début des années 2000. « Re Giorgio » a décidé d'investir 50 millions d'euros, sur ses fonds propres, pour y installer un « concentré » de quarante ans de collections, un best of de sa création mis à la disposition de la ville, des Milanais et des… 20 millions de visiteurs attendus pour la durée de l'Expo. 
« J'ai décidé de mettre à la disposition de ma ville le fruit de mon travail : ce sera ma propre Tate Gallery », a résumé Giorgio Armani. Outre la collection permanente de croquis, vêtements et les archives photographiques de la griffe, le musée conçu par l'architecte japonais Tadao Ando, qui sera inauguré le 30 avril, abritera des expositions thématiques liées à la mode, au design et à la créativité, organisées en accord avec la commune de Milan. Il comportera aussi des espaces dédiés à la formation et la recherche. 

Zegna griffe l'art

Une performance exceptionnelle dans le cadre de son projet ZegnArt, une exposition de tissus et une oasis ouverte aux visiteurs de l'Expo : c'est ainsi que la griffe de luxe Ermenegildo Zegna entend participer à la fête. Conçue par Maria Luisa Frisa avec les artistes Lucy et Jorge Orta, la performance Fabulae Naturae du 3 mai donnera le coup d'envoi à une exposition, « Flowers Landscapes », à la Casa Zegna de Trivero, du 17 mai au 27 septembre. Une sélection de tissus issus de la collection Heberlein, acquise en 2011, y sera exposée. Parallèlement, l'Oasis Zegna, véritable sanctuaire naturel fondé par le groupe italien en 1993 à Trivero, dans la province de Biella, fera aussi partie de l'opération « 100 Jardins pour l'Expo 2015 », au même titre que les Jardins du Vatican, ceux de la villa pontificale de Castel Gandolfo ou le labyrinthe monumental de l'éditeur d'art Franco Maria Ricci à Fontanellato, près de Parme. Inspiré par cette oasis, le directeur artistique de la ligne Ermenegildo Zegna couture, Stefano Pilati, a conçu sa dernière collection automne-hiver sur le thème des « éco-warriors ». 

Le Pavillon italien : l'icône de l'Expo

Avec son maillage extérieur blanc étincelant, le Pavillon italien, conçu par le cabinet Nemesi & Partners – en collaboration avec Proger Spa et BMS Partners – est destiné à devenir l'icône architecturale de l'Expo 2015. Le seul des 53 Pavillons nationaux appelé à survivre au terme de la période de six mois. Tous les autres seront démontés. Au cœur du site et à proximité de l'Arbre de Vie de 35 mètres en mélèze sibérien – véritable totem de l'Expo –, le Pavillon a été conçu comme une « pépinière d'idées » destinée à illustrer les points d'excellence du made in Italy : cultures et traditions nationales liées à la qualité de l'alimentation. Grâce à ses parois transparentes, le Pavillon, conçu comme une œuvre de land art, changera d'aspect au cours de la journée et respirera comme un organisme vivant. Au sommet, une terrasse panoramique offrira à ses 11 millions de visiteurs attendus une vue imprenable sur l'ensemble du site de l'Expo. L'animation de l'espace événements a été confiée au vénitien Marco Balich, ex-producteur audiovisuel qui a assuré la direction artistique des cérémonies des JO de Pékin, Rio et Sochi en 2014. Le coût du Pavillon a bondi de 63 à 92 millions d'euros, mais les organisateurs assurent que le surcoût sera entièrement couvert par de nouveaux sponsors. 

Le Mudec et l'art africain

Après vingt-cinq ans de travaux, le nouveau musée des Cultures (Mudec) de Milan a ouvert ses portes dans l'ancienne usine Ansaldo, via Tortona. Avec une somptueuse exposition inaugurale d'art primitif africain (« Africa. Land of the Spirits », du 27 mars au 30 août) à la scénographie remarquable. Bon signal. Malgré ses démêlés avec son architecte britannique, David Chipperfield (artisan de la reconstruction du Neues Museum de Berlin) – qui a refusé de signer le bâtiment pour cause de désaccord sur le pavement intérieur –, le nouvel ouvrage a de l'allure. Et même de la grâce avec ses parois translucides ondulées intérieures. Avec le HangarBicocca et la future Fondation Prada, le Mudec sera un must de l'Expo in Città (le off de l'Expo). Pour la ville de Milan, qui dispose, déjà, de la Triennale et du PAC (Pavillon d'art contemporain), le Mudec constitue un nouvel espace précieux au cœur d'un des quartiers les plus prisés des afficionados du Salon du meuble (Salone del Mobile) et des stylistes. A condition de tenir ses promesses en termes de programmation, ce qui n'a pas toujours été le cas de la Triennale. Avec ses 200 pièces exceptionnelles (pour la plupart issues de collections privées), l'exposition dédiée à l'art africain, du Moyen Age à nos jours, est un bon début. 
Pierre de Gasquet

Expo Milan 2015 : les sénégalais d'Italie seront impliqués

Le Docteur Malick Diop Directeur général de l'Asepex, par ailleurs Commissaire pour le Sénégal de l'Expo 2015, a rencontré ce lundi les sénégalais de la juridiction de Milan pour faire un exposé sur l'Expo 2015. 
Cette grande organisation qui se déroulera du 1er mai au 30 octobre prochain, accueillera plus de 20 millions de visiteurs et une soixantaine de pays dont le Sénégal. 
Le Docteur Malick Diop a expliqué aux sénégalais l'importance de cette expo pour notre pays qui aura l'occasion de faire connaître sa culture, son économie,son agriculture, son industrie entre autres. Il a demandé à ses compatriotes basés en Italie de s'impliquer au même titre que ceux qui viendront du Sénégal qui organisera sa semaine du 22 au 28 juillet prochain. 
Cette rencontre a eu lieu à Milan, en présence du consul du Sénégal à Milan, de l'administrateur du Faise, ainsi que des consuls honoraires de Gênes et de Turin.

Littérature, bien commun & environnement : habitat, climat, alimentation

Ce colloque croisera études critiques sur la littérature et pensée écologique dans le contexte actuel de crise environnementale. L'approche générale se voudra autant esthétique qu'éthique dans le sens où les textes littéraires pourront être considérés comme faisant partie d'une plus large recherche d'un bien commun. Nous aimerions saisir de nouveaux défis pour la littérature réévaluée en fonction des enjeux intéressant l'environnement mais aussi l'espèce humaine, considérée dans son évolution ; elles engagent ainsi une réflexion sur nos responsabilités en tant qu'humains appartenant à un monde où nature, politique, technique et société doivent trouver une façon cohérente et équilibrée de vivre ensemble. Tout en conservant la littérature et le texte comme le cœur de l'objet d'étude et en utilisant les outils méthodologiques de l'analyse littéraire, ce type d'études permet en effet des approches interdisciplinaires entre la littérature et d'autres champs ou média (arts, sciences, philosophie, anthropologie, etc.) afin de permettre de mieux cerner notre empreinte écologique.

Or, notre influence sur le climat et sur notre environnement proche ou lointain est en grande partie due à nos façons de nous nourrir et à nos modes d'habitat. Autour de ces deux derniers aspects, comme l'ont souligné les études écocritiques, il serait alors possible de reconnaître dans la littérature la mise en place de problématiques, voire de réponses, en lien avec le dérèglement climatique et les dévastations subis par la planète. De plus, les approches comparatistes pourraient permettre de repenser un ensemble de paradigmes souvent associées au développement durable et à l'écologie (ceux de crise, de catastrophe, de désastre ou de saccage) tout en mettant en perspective les concepts de nature et de culture qui ne s'appréhendent certainement pas de manière parfaitement homogène dans le temps et dans l'espace.  

Par ailleurs, l'environnement peut désigner l'espace existant autour de l'homme, avec ou sans lui, construit ou naturel, mais aussi, dans une perspective plus littéraire, un espace psychique ou cognitif dans lequel la littérature comme nourriture a un rôle immatériel mais fondamental à jouer (Bateson). De ce fait, en lien avec les thèmes de l'EXPO 2015 « Nourrir la planète, Énergie pour la vie » à Milan, de la Conférence sur le Climat Paris 2015 (COP21) et de la publication prévue en juin 2015 d'une nouvelle Encyclique papale "verte", dans la littérature mondiale de l'Antiquité à nos jours, trois champs d'études ou notions nous occuperont plus particulièrement :

    habiter/l'habitat

    nourrir/l'alimentation

    le climat

Ces trois grands axes peuvent à leur tour faire découler d'autres notions autour desquelles il sera possible d'articuler les études :

  • lieu, espace, oikos, foyer, maison, home/house

  • jardin, paysage, frontière, extérieur/intérieur, intimité, étrangeté/familiarité, périphérie, friche, territoire, proche/lointain

  • domination/conservation, soin (cura) ou garde (du latin custodia), usufruit/propriété

  • pratiques et responsabilités sociales, société civile et citoyenneté

  • adaptation, riambientazione, ré-acclimatation, contamination, pollution, environnement, consommation, énergie, déchet

 

Les propositions de communication devront être attentives à produire un effort de contextualisation, qu'elles envisagent une étude en synchronie ou en diachronie (les deux perspectives seront acceptées). Quel que soit le corpus examiné, seront privilégiées les propositions articulant l'interprétation d'une ou plusieurs œuvres littéraires (les approches comparatives et/ou interdisciplinaires seront les bienvenues) à une tentative d'élaboration théorique.

 

Informations pratiques :

Frais de mission et prise en charge :

L'organisation du colloque prend à sa charge les frais de bouche (déjeuners et pauses-café) pour les intervenants pendant les deux jours de colloque.

Format : Les communications ne devront pas excéder 25 minutes de temps de parole et pourront être en italien, en français ou en anglais.

Modalité d'envoi des propositions :

Les titres et propositions de communications d'environ 500 mots (en anglais, en français, ou en italien) accompagnés d'un bref CV devront être envoyés avant le 30 avril 2015 à l'adresse électronique suivante pour évaluation par un comité scientifique : ecocriticaroma2015@gmail.com .

Une publication dont les conditions précises seront précisées ultérieurement pourra être envisagée à l'issue du colloque.

Adresse de contact et d'envoi des propositions ecocriticaroma2015@gmail.com

 

Institutions :

Università degli Studi di Roma 1 La Sapienza / Institut français Italia (IFI) / ENS de Lyon

 

Comité organisateur :

Blanco Massimo, Università degli Studi di Roma 1 La Sapienza

Lagardère Lucie, Institut français Italia / Università degli Studi di Roma 1 La Sapienza

Salabè Caterina, Chercheuse indépendante

Specq François, École Normale Supérieure (ENS) de Lyon

Racleurs recherchés pour l'expo universelle de Milan 2015


Le pavillon suisse est à la recherche de deux racleurs pour travailler pendant six mois durant l'exposition universelle de Milan.

Quel est le plus beau métier du monde? En 2009, l'office du tourisme du Queensland en Australie a été le premier à proposer sa version du job de rêve: surveiller une île paradisiaque tout en étant payé rubis sur l'ongle. Depuis, plus d'une vingtaine d'autres entreprises ou régions se sont engouffrés dans la brèche. Il y a eu le globetrotter rémunéré pour voyager, le fêtard sponsorisé à l'occasion de la sortie d'une marque de bière ou le gardien de pandas dans un zoo chinois. Problème, si vous n'êtes pas trop voyage, dépaysement ou tropiques –celui qui a gagné le séjour sur l'île australienne a failli y rester éternellement à cause d'une piqure de méduse- ces différentes propositions risquent de vous passer des kilomètres au-dessus.

A vos fromages!

Heureusement, nous sommes là pour vous et nous avons dégotté LE job de rêve. Roulement de tambour…Que diriez-vous de passer les six mois de l'expo universelle de Milan derrière un four à raclette? Sur son site internet, Hotelis, société active dans la restauration et l'hôtellerie, recherche deux candidats pour réaliser ce mandant dans le cadre d' «une mission d'envergure internationale».

Retrouvez l'intégralité de ce sujet notamment les conseils du célèbre fromager Eddy Baillifard et la présentation du stand valaisan à Milan dans nos éditions payantes du 19 février.


La programmation d’Expo 2015 au cœur de Milan

En 2015, pas de doute. The Place to Be sera Milan ! Petit à petit le battage médiatique commence à prendre autour de l'Exposition universelle qui se déroulera – faut-il encore le rappeler – du 1er mai au 31 octobre. Beaucoup commencent à s'y intéresser et s'interrogent. Où cela se passera-t-il ? Comment y participer ? Car si Expo 2015 se déroulera dans le cadre bien défini du site d'exposition de Pero en proximité de Milan, qui réunira les participants officiels (pays, ONG, etc.), c'est aussi toute la ville de Milan qui se prépare au Fuori Expo pour proposer aux résidents et visiteurs des initiatives en tout genre, réunies autour d'une plateforme unique : Expo in Città.
Du 1er mai au 31 octobre 2015, c'est toute la ville de Milan qui vivra autour de l'Exposition universelle. Reconnue pour organiser des évènements connexes aux plus grands salons, qu'ils soient de la Mode ou du Design, Milan déclinera Expo 2015 et son thème "Nourrir la planète. Énergie pour la vie" dans tous les formats possibles et imaginables, dans les moindres recoins de la ville. Un Fuori Expo – en analogie aux Fuori salone – qui promet déjà 200 initiatives et représente pas moins de 7.000 rendez-vous par jour entre les expositions, les concerts, les spectacles, les conférences, les festivals, les évènements sportifs, etc. Des initiatives réunies autour d'Expo in Città, un projet de la ville de Milan et de la Chambre de Commerce pour la promotion de l'offre culturelle sur toute la durée d'Expo 2015, en dehors du site d'exposition de Pero, qui sera ouvert, lui, 7/7 de 10h à 23h. 
Expo in Città pour toujours plus faire aimer Milan 
"Expo in Città est un défi ambitieux. Pour la ville et pour la Chambre de Commerce qui ont imaginé le projet et qui le gèrent, mais aussi pour tous les Milanais qui y mettent leur créativité et leur capacité d'innovation" a déclaré Giuliano Pisapia, le maire de la ville, le 27 octobre dernier lors de la présentation officielle.
Car Expo in Città c'est en premier lieu un véhicule pour mobiliser les Milanais autour de l'Exposition universelle. Il serait en effet dommage de ne pas surfer sur une population qui aime sa ville. Une récente étude réalisée par la Camera di Commercio di Milano au travers de Voices from the Blogs tend à montrer que 8 Milanais sur 10 ont une opinion positive de la ville et que 62% d'entre eux s'y sentent bien. Et tous les Milanais, c'est à dire aussi les 260.000 résidents étrangers.
Expo in Città vise par ailleurs et sans surprise à prolonger les retombées de l'Exposition universelle en termes économiques. Certes Milan est reconnue mondialement pour la Mode, le Design et même le Sport. Mais Milan a davantage à offrir : des centres de recherche, des lieux de culture comme ses musées ou ses théâtres, ses universités. Expo in Città entend le faire savoir. Pour Carlo Sangalli, Président de la Chambre de commerce de Milan "Milan a tout le potentiel pour donner le meilleur de soi pour Expo. Expo in Città sera l'occasion de montrer au monde entier sa créativité, son sens de l'accueil, les beautés artistiques et le dynamisme entrepreneurial. En tant que Chambre de Commerce, nous souhaitons que la ville entière soit impliquée pour surprendre les Milanais et les touristes. Chaque événement donnera plus de force à Milan mais Milan aussi donnera plus de force à chaque événement". 
Expo in Città, un catalogue d'évènements décliné en 6 symboles, 10 mots clés et une musique dédiée
Expo in Città, c'est l'agenda des événements qui se dérouleront en ville durant toute la durée de l'Exposition universelle. Un agenda qui se décline autour de 6 symboles artistiques et 10 mots clés, sur fond de musique.
Les 6 symboles ou icônes qui témoignent de la richesse artistique de Milan sont pour le mois de :
- Mai 2015, le mois du lancement : BEginning - Il Quarto Stato de Pellizza da Volpedo
- Juin 2015, le mois de l'amour : BEloved – Il Bacio de Hayez
- Juillet 2015, le mois de l'appartenance : BElong – Lo Sposalizio della Vergine de Raphaël
- Août 2015, le mois de la solidarité : BEside – La Pietà Rondanini de Michel Ange
- Septembre 2015, le mois du regard : BEyond – Il Concetto Spaziale. Attesa de Lucio Fontana
- Octobre 2015, le mois de la croyance : BElieve – L'Ultima Cena de Leonard de Vinci
Alors que les 10 mots clés sont : Performance pour les événements liés au théâtre et à la musique, Art pour les expositions et l'ouverture de nouveaux musées, Media pour toutes les formes de communication des plus traditionnelles aux plus innovantes, Creativity&Style pour la Mode et le Design qui ont rendu Milan célèbre dans le monde entier, Leonardo Héros de l'Expo 2015, Kidspour ouvrir la ville aux enfants, Science pour tout ce qui concerne la vie sur Terre, Well Being pour les événements liés à la nature et au bien-être, Città Mondo qui constitue le défi même du thème de l'Exposition universelle et Feed the Planet pour sa déclinaison.
Enfin, "Pour promouvoir l'initiative Expo in Città" – a expliqué l'Adjoint à la Culture de la Mairie de Milan Filippo dal Corno "le musicien Giovanni Sollima a créé un morceau ad hoc, qui fait office de bande sonore pour la campagne de communication du projet".

 

Expo in Città, un catalogue des espaces disponibles
Depuis ce samedi 15 novembre, toute personne ayant un lieu à mettre à disposition pour l'organisation d'évènements dans le cadre d'Expo 2015 et toute personne cherchant un lieu pour réaliser son événement pourra se connecter sur la plateforme dédiée : www.expoincitta.org. Un véritable catalogue virtuel des espaces disponibles classés par typologie, capacité et taille, jouxté à un service d'assistance pour tout ce qui concerne les autorisations.
Par ailleurs, les commerçants souhaitant participer activement à la dynamique, mettront à disposition des brochures pour les visiteurs et s'engageront à respecter une charte pour améliorer l'accueil. Ils seront identifiables par des autocollants visibles sur leur vitrine. A ce jour, près de 300 commerçants ont déjà adhéré. Diana Bracco, Commissaire général du Pavillon Italie, s'est déclarée "fière de voir Milan se mettre en route pour cet événement. Il signifie aussi donner de l'espérance. A partir de mi-novembre tous ceux qui voudront – à l'occasion du semestre – organiser des événements en ville, pourront se rendre au guichet unique de Expo in Città".
"Les offres et les projets arrivent jour après jour; et petit à petit se dessine l'exposition universelle partout dans la ville" a annoncé Giuliano Pisapia. Déjà plusieurs  pays, dont la France avec Citéxpo et des villes étrangères comme Barcelone, collaborent à Expo in Città.

lepetitjurnal.com

L’ONU et Expo 2015, unis pour éliminer la faim

L'ONU et Expo 2015 ont signé aujourd'hui un accord confirmant le soutien primordial des Nations Unies à l'exposition universelle de Milan. A cette occasion, l'attention du monde entier sera concentrée sur le grand défi consistant à éradiquer la faim et la pauvreté et à produire suffisamment de nourriture pour une population mondiale qui devrait atteindre les 9 milliards d'habitants d'ici 2050. 

Placée sous le thème Nourrir la planète, Énergie pour la vie – au cœur des principes fondateurs de l'ONU de lutte contre la faim et la pauvreté – l'Expo 2015 se tiendra à Milan pendant six mois, de mai à octobre 2015.

Le thème de l'Expo touche à la sécurité alimentaire et à la nutrition, à la durabilité, à la réduction de la pauvreté, au développement et à la coopération, ont déclaré José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, Kanayo F. Nwanze, Président du Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et Claudia von Roehl, Directrice de la Division des partenariats avec les Gouvernements du Programme alimentaire mondial (PAM). 

Le système des Nations Unies serre les rangs derrière l'appel à la vision d'un monde durable et libéré de la faim. 

Le Ministre italien des affaires étrangères Emma Bonino a déclaré: "L'Italie étant le pays d'accueil de la plupart des organisations des Nations Unies s'occupant de questions d'alimentation et de nutrition, il va de soi que [cette] participation active à l'Expo 2015 est considérée par mon gouvernement comme un des engagements les plus importants que nous tenions à honorer".

Mme Bonino a ajouté que "l'Expo n'est pas seulement la promotion d'un thème. Nous voudrions une Expo qui ne reste pas dans les mémoires à cause de ses gratte-ciel ou de son architecture, mais pour ses idées, et les projets, les engagements et les réflexions qui en découleront".

"De tous les participants d'Expo Milan 2015, l'ONU a été la première organisation internationale à témoigner son soutien et à signer un contrat", a indiqué Giuseppe Sala, Commissaire général de l'Expo 2015. "Je me félicite de ce résultat et me réjouis de voir ici les représentants des trois organismes responsables de l'alimentation et de la nutrition à l'échelle mondiale - FAO, FIDA et PAM - qui guideront la participation des Nations Unies à Expo Milan 2015," a-t-il ajouté.

"Cette synergie montre une fois de plus l'intérêt mondial pour le thème de l'Exposition Universelle. Nourrir la planète, Énergie pour la vie relève un défi qui nous veut unis, afin de garantir à chacun une alimentation saine, sûre et suffisante, dans une optique de développement durable".

Au lieu d'être cantonné à un pavillon parmi une centaine d'autres, le travail des Nations Unies sera disséminé à travers toute la manifestation, sur un site de 110 hectares.

Expo 2015 permettra aux Nations Unies de mettre des décennies de connaissances et d'expertise sur le devant de la scène dans le but de renforcer les efforts visant à atteindre un jour l'objectif d'une alimentation saine et suffisante pour chaque habitant de la planète.

Expo Milan devrait attirer quelque 20 millions de visiteurs en Italie en 2015. Jusqu'à présent, 22 organisations des Nations Unies ont présenté des propositions d'expositions qui tourneront toutes autour d'un message commun. Durant la cérémonie de signature qui s'est tenue aujourd'hui, un concours international a également été lancé pour de meilleures pratiques de développement durable qui seront exposées à Milan.

En dépit des progrès accomplis vers la réalisation de l'Objectif du Millénaire pour le développement n°1 consistant à réduire de moitié la proportion de personnes victimes de faim et de pauvreté, quelque 842 millions d'êtres humains dans le monde souffrent encore de sous-alimentation chronique. 

La fin de l'année 2015 marquera l'échéance fixée pour atteindre les huit Objectifs du Millénaire pour le développement. Or, des centaines de millions de personnes demeurent enlisées dans la pauvreté et la faim. Face à la nécessité de produire 60 pour cent de nourriture supplémentaire pour au moins 2 milliards d'individus en 2050 tout en affrontant les chocs météorologiques et les urgences liées au changement climatique, la communauté internationale devrait approuver une série de nouveaux objectifs liés au développement durable pour la période post 2015.

Expo Universelle : le pavillon France pour Milano 2015 dévoilé

Lors de sa participation au salon des Maires, Atout France a présenté la maquette du pavillon qui représentera la France à l'Exposition universelle Milano 2015, en Italie, du 1er mai au 31 octobre.
  
Les entreprises et destinations françaises vont se succéder dans le Pavillon France de la prochaine Exposition universelle de Milan du 1er mai au 31 octobre 2015. Sur le thème "Nourrir la planète, Energie pour la vie", la ville italienne attend 20 millions de visiteurs pour cet événement qui se déroulera sur un site d'exposition d'une surface de un million de mètres carrés.
Comme les autres pays participants, la France aura là une occasion de renforcer son attractivité notamment en tant que destination.

"Notre défi est de valoriser les spécificités de l'offre touristique française pour nous démarquer de nos concurrents. Les animations prévues par Atout France devraient nous y aider" a déclaré Christian Mantéi, directeur général de l'Agence de développement touristique de la France.

Atout France fédérera notamment l'offre des destinations françaises participantes sur une application mobile dont l'objectif est de donner envie, renseigner, divertir mais également de recueillir des contacts. L'application permettra aussi aux visiteurs de tester leurs connaissances sur les destinations présentées, d'effectuer des visites virtuelles et de gagner des séjours.

Le gouvernement a engagé sept ministères dans l'Expo Milano 2015 pour un budget de 20 millions d'euros.

Le Pavillon marocain sous forme de kasbah en 2015

Milan, haut lieu du design européen, la ville est aussi une capitale mondiale de la mode et de la haute couture. Versace, Giorgio Armani, Valentino, des marques prestigieuses, pour une métropole fascinante. Mais Milan c'est aussi et surtout la destination rêvée des amoureux de l'art et de la culture.

Milan_preexpo-702227

 
Besoin d'en être convaincus ? Parmi ses peintures renommées, Léonard de Vinci réalisa à Milan sa célèbre peinture murale «La Cène». Mozart quant à lui y créa trois opéras. Outre ses opéras, théâtres et salles de spectacle, Milan est aussi reconnue pour ses monuments architecturaux tels que L'Arc de la Paix, ou encore La Cathédrale de Milan. Une telle ville ne pouvait qu'attirer le monde ! C'est ainsi qu'elle fut en 1906 le théâtre de l'Exposition universelle. Sur le thème choisi des transports, le monde arbora les dernières avancées technologiques dans le domaine. Milan prouvait alors déjà qu'elle était décidément une ville tournée vers le futur.
Dirigée vers l'avenir, Milan se prépare à accueillir une nouvelle fois l'Exposition universelle, à partir de mai 2015. 175 pays participeront à cette exposition. 21 millions de visiteurs sont attendus, soit une moyenne quotidienne de 140 000 personnes. Durant les six mois de l'exposition, 7000 manifestations seront organisées. Les retombées économiques attendues sont formidables et que dire que le prestige que compte en tirer la ville !
Pas la peine de se rendre dans la capitale de la Lombardie avant le 1er mai 2015 alors ? Au contraire ! Dès à présent, la ville commence à bouillonner et les grands événements se bousculent déjà. La preuve en trois événements :
- pour les 
amoureux de l'art, une grande rétrospective de Marc Chagall est proposée par le Palazzo Reale. Pas moins de 220 oeuvres sont exposées. Les connaisseurs apprécieront, les novices en redemanderont !
- pour les 
fans de musique et de grands shows scéniques à l'américaine, le programme milanais des prochains mois est pour le moins alléchant ! De Lady Gagale 4 novembre à Elton John le 4 décembre en passant par le spectaculaire belgeStromae le 15 décembre.
- enfin pour les
 fondus de sport et d'exploit physique, commencez déjà à vous préparer : le Marathon milanais fera office d'aperitivo à l'Exposition universelle, le 12 avril. A vos baskets !


Cap sur Expo 2015

Lors du dernier conseil des ministres, il a été annoncé la participation du Togo à l'Exposition universelle qui se déroulera à Milan (Italie) du 1er mai au 31 octobre 2015.

L'Union, paru mardi, indique que le gouvernement s'apprête activement à prendre part à cet évènement placé sous le thème : 'Nourrir la planète, énergie pour la vie'. Reste désormais à concevoir le Pavillon du Togo qui sera confié à un décorateur local afin de transmettre les valeurs du pays.


Une semaine consacrée à Beijing à l'Expo 2015 de Milan

L'Expo 2015 de Milan aura lieu du 1er mai au 31 octobre en Italie, autour du thème « Nourrir la planète, énergie pour la Vie ». Cette exposition unique proposera aux visiteurs un tour du monde de la culture, des technologies, de l'histoire et de la gastronomie de plus de 140 pays.

La ville de Beijing a participé à l'organisation l'Exposition universelle de Milan 2015 et s'est vu assigner trois missions principales dans la zone d'exposition. Premièrement, il s'agit de la conception et de l'entretien des jardins à l'extérieur du pavillon chinois. Les espaces verts du pavillon associent les thèmes de l'Expo 2015 et du pavillon de la Chine, en mettant l'accent sur l'agriculture. Inspiré des paysages de Beijing, le pavillon présente plusieurs éléments caractéristiques de la Chine, et de Beijing, qui font notamment référence à la calligraphie, à la Cité interdite, à l'art du papier découpé, à la Grande-Muraille, aux siheyuan (maisons traditionnelles chinoises à cour carrée), aux hutong (ruelles typiques de Beijing) et aux sinogrammes. Deuxièmement, c'est l'organisation de la Semaine de Beijing. Cette semaine culturelle, qui durera cinq jours, sera constituée d'une panoplie d'activités, dont : la présentation et la cérémonie d'ouverture de la Semaine de Beijing, des expositions sur les produits agroalimentaires et sur le patrimoine immatériel pékinois, des représentations artistiques, des réceptions et des défilés. Troisièmement, il s'agit de promouvoir l'Exposition internationale d'horticulture 2019 de Beijing. Des grands écrans seront installés autour du pavillon chinois pour diffuser la publicité de cet événement.

Outre les activités dans la zone d'exposition, Beijing invitera ses organisations gouvernementales et ses entreprises à participer à divers échanges commerciaux à Milan et à Rome, afin de promouvoir la communication et la coopération entre Beijing et ces deux villes italiennes.

See Older Posts...

Pubblicità | Privacy | Newsletter | Sitemap | Segnalazione Eventi

Web Statistics